histoire du camp de mauthausen

various authors, Marian Filip, Mikołaj Łomacki et al.. Amical de Mauthausen y otros campos y todos las victimos del nazismo de España, Amicale nationale des déportés et familles de disparus de Mauthausen et ses kommandos (France), KZ-Gedenkstätte Mauthausen, Office central SS pour l'économie et l'administration, Hasenjagd – Vor lauter Feigheit gibt es kein Erbarmen, zone d'occupation soviétique de l'Autriche, Association des anciens de prisonniers guerre soviétiques, Mémorial Mauthausen avec informations sur les camps satellites, Portail de la culture juive et du judaïsme, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Camp_de_concentration_de_Mauthausen&oldid=176304435, Article contenant un appel à traduction en anglais, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en allemand, Article contenant un appel à traduction en espagnol, Catégorie Commons avec lien local différent sur Wikidata, Portail:Seconde Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Deutsche Bergwerks und Hüttenbau (exploitant de carrières), Eisenwerke Oberdonau (important sidérurgiste, Flugmotorenwerke Ostmark (fabricant de moteurs d'avions), Otto Eberhard Patronenfabrik (fabricant de munitions), quelque 3 000 prisonniers moururent après avoir été forcés de prendre une douche froide et de rester nus à l'extérieur par un temps glacial, Karl Gross, autre médecin nazi, infecta des centaines de prisonniers avec le, noyade dans des tonneaux remplis d'eau (Gusen II), projection contre les clôtures électrifiées, sortie forcée du camp afin de les abattre en prétendant qu'ils s'échappaient, 2 843 prisonniers de guerre soviétiques et, Un rapport de Józef Żmij, un prisonnier qui a travaillé dans l'administration du camp de Gusen I. En fin de période, il reçoit aussi les Juifs évacués des camps polonais. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. GUIDE DE L'ANCIEN CAMP DE CONCENTRATION DE MAUTHAUSEN | COLLECTIF | ISBN: | Kostenloser Versand für alle Bücher mit Versand und Verkauf duch Amazon. Jusqu'en 1942, il fut utilisé pour l'emprisonnement et l'exécution des opposants politiques réels ou imaginaires[3],[19]. [26], In March 1944, the former SS depot was converted to a new subcamp, named Gusen II, which served as an improvised concentration camp until the end of the war. Durant la guerre, de nombreux groupes de républicains espagnols furent également transférés à Mauthausen et ses sous-camps. Le jour suivant, les gardes de Mauthausen furent remplacés par des soldats du Volkssturm sans armes et par des unités improvisées formées d'anciens agents de police évacués de Vienne. La production de Mauthausen-Gusen était supérieure à celle de tous les autres grands camps de travail dont Auschwitz, Flossenbürg, Gross-Rosen ou Natzwiller-Struthof, que ce soit en termes de quantité ou de profits dégagés[13]. [1] The reduced rations led to the starvation of thousands of inmates. La dernière opération de gazage eut lieu le 28 avril 1945, et on estime à environ 4 000 le nombre de victimes ainsi exécutées. Simon Wiesenthal faisait également partie des survivants du camp tout comme Tibor Rubin (en), un Juif hongrois, qui rejoignit l'armée américaine et s'illustra lors de la guerre de Corée. It became the central camp for Austria, from which forty-nine permanent sub-camps were administered. En plus des dossiers restants des sous-camps de Mauthausen, d'autres importants documents furent utilisés pour donner une estimation du nombre de victimes : Du fait de ces sources parcellaires, le nombre de morts dans le complexe concentrationnaire de Mauthausen-Gusen varie considérablement de 122 766[62] et 320 000[47]. Initially, the camp did not have a gas chamber of its own and the so-called Muselmänner, or prisoners who were too sick to work, after being maltreated, under-nourished or exhausted, were then transferred to other concentration camps for extermination (mostly to the Hartheim Euthanasia Centre,[39] which was 40.7 kilometres or 25.3 miles away), or killed by lethal injection and cremated in the local crematorium. Tout au long de la guerre, le camp de Mauthausen-Gusen accueillit des petits groupes de prisonniers, principalement issus des autres camps de concentration allemands comme Dachau ou Auschwitz. On 1 May the inmates were rushed on a death march towards Sankt Georgen, but were ordered to return to the camp after several hours. Ce monument est une évocation de la carrière du camp de Mauthausen où sont morts tant de déportés. [83][note 9] In addition, during the first month after the liberation additional 1,042 prisoners died in American field hospitals.[84]. Le nombre de détenus était passé de 1 080 fin 1938 à plus de 3 000 un an plus tard. Gusen fut agrandi pour inclure le dépôt central de la Schutzstaffel où de nombreux biens pillés dans les territoires occupés étaient triés avant d'être répartis dans toute l'Allemagne[11]. The first groups were mostly composed of artists, scientists, Boy Scouts, teachers, and university professors,[5][43] who were arrested during Intelligenzaktion and the course of the AB Action. Historical background: Mauthausen, located 20 km from Linz, Austria, was set up in 1938, after the "Anschluss of Austria." [3][note 4] This was the second largest plane factory in Germany after the Mittelbau-Dora concentration camp, which was also underground. Mengele, la traque d'un criminel nazi (1/2). [28] The list of companies using slave labour from Mauthausen and its subcamps was long, and included both national corporations and small, local firms and communities. Duriez Claire, GUSEN, Camp Annexe de Mauthausen, camp der concentration nazi en territoire autrichien, mai 1940 - mai 1945, mémoire de maitrise sous la direction du Professeur André GUESLIN, Département d´Histoire, Université Paris VII Denis Diderot, Paris, Année universitaire 1997/1998 En 1989, Gerhard Skiba, maire de la ville de Braunau am Inn, commanda un bloc de granite de la carrière de Mauthausen, où tant de détenus moururent d’épuisement en y travaillant ou abattus par les gardes, au comité de Mauthausen. Après la guerre, ce bâtiment fut acheté par l'un des survivants qui le transmit au musée national Auschwitz-Birkenau à Oświęcim[58],[59]. Gusen III fut le seul camp principal à avoir été évacué. Ce reportage, diffusé en mai 2007, retrace le parcours de Jean-Baptiste Nobilet, déporté à 16 ans et qui survécut un an à l’enfer du camp de Mauthausen. Notes personnelles de Stanisław Nogaj, un autre prisonnier ayant travaillé à l'administration de Gusen. [95] Although the plan was abandoned, the prisoners feared that the SS might want to massacre the prisoners by other means, and the Polish, Soviet and French prisoners prepared a plan for an assault on the barracks of the SS guards to seize the arms necessary to put up a fight. après 1945. Several Norwegian Waffen SS volunteers worked as guards or as instructors for prisoners from Nordic countries, according to senior researcher Terje Emberland at the Center for Studies of Holocaust and Religious Minorities. Perpignan, Trabucaire, 1991; Arthur Koestler. [101], Francesc Boix, a photographer and veteran of the Spanish Civil War, was imprisoned at the camp for four years. Les prisonniers étaient gazés dans cette chambre à gaz. This allowed many of them not only to evade the risk of starvation, but also to help other prisoners who had no relatives outside the camps – or who were not allowed to receive parcels. KZ Mauthausen-GUSEN Info-Pages KZ Gusen II Concentration Camp at St.Georgen/Gusen Establishment KZ Gusen II was founded officially on 9 March 1944 to provide prisoner labor for construction of the B8 BERGKRISTALL-ESCHE 2 Underground Plant in nearby St.Georgen/Gusen. L'histoire de Francisco Boix et des photos dérobées aux SS, le film raconte le parcours de Francesc Boix, un républicain espagnol catalan, exilé en France en 1939, déporté à Mauthausen en 1941 In Gusen I, the prisoners were ordered to build several large tunnels beneath the hills surrounding the camp (code-named Kellerbau). [40] It was capable of killing about 120 prisoners at a time when it was completed. Further records of camp leadership were destroyed by Nazi officials in effort to cover up war atrocities and those involved. On construisit d'abord le premier camp de prisonniers à Mauthausen, mais il se développa avec le deuxième camp de Gusen I pour devenir l'un des plus grands camps de travail en Europe occupée[2],[3]. Certaines de ces photographies ont servi lors du procès de Nuremberg en 1946[60],[74],[75]. Paradoxalement, avec la croissance du travail forcé dans les différents sous-camps, la situation de certains prisonniers s'améliora significativement : les rations de nourriture diminuaient, mais l'industrie lourde nécessitant des ouvriers qualifiés, certains (principalement polonais et français) furent autorisés à recevoir des colis alimentaires de la part de leurs familles[55]. Stanford Libraries' official online search tool for books, media, journals, databases, government documents and more. Most of them were kept in huts separated from the rest of the camp. At the same time, the underground factories were being dismantled and sent to the USSR as a war booty. Camp de Mauthausen à la libération; Camp de Mauthausen à la libération. [87] The infamous Death's- Head Unit or SS-Totenkopfverbände was charged with guarding the camp perimeter in addition to work detachments, this was headed by Georg Bachmayer a captain in the SS. New Box with Didactical Material about KZ Gusen Available The Johann Gruber Association offers a comprehensive box with educational material about the former KZ Gusen concentration camps and the awareness-region St. Georgen-Gusen-Mauthausen since early February 2015. page officielle de l'Amicale de Mauthausen — déportés, familles et amis Du camp principal dépendaient 43 Kommandos et 13 sous-Kommandos. Inv. Until at least 1942, it was used for the imprisonment and murder of the Nazi's political and ideological enemies, real and imagined. La plupart de ceux qui survivaient à la marche moururent avant d'être enregistrés tandis que les autres recevaient des numéros qui avaient déjà été attribués à des prisonniers qui étaient morts[32]. Franz Ziereis, commandant de Mauthausen, 1939-1945 Le 7 août 1938 prisonniers de Camp de concentration de Dachau ont été envoyés à la ville de Mauthausen près Linz, en Autriche, pour commencer la construction d'un nouveau camp. À la fin de l'année 1939, le camp de Mauthausen, non fini, était déjà surpeuplé du fait du début de la guerre contre la Pologne en septembre 1939. While the prisoners were still beaten on a daily basis and the Muselmänner were still exterminated, from early 1943 on some of the factory workers were allowed to receive food parcels from their families (mostly Poles and Frenchmen). Ziereis himself stated in his testimony written on 25 May that it was his wife who convinced him not to follow the order from above. Certaines parties des carrières furent transformées en ligne d'assemblage pour la société Mauser. [73] Paradoxically, with the growth of forced labour industry in various subcamps of Mauthausen, the situation of some of the prisoners improved significantly. Le 8 mai 1939, il fut converti en camp de travail, principalement pour les prisonniers politiques[10]. On 3 May the SS and other guards started to prepare for evacuation of the camp. [16], In early 1940, many Poles were transferred to the Mauthausen–Gusen complex. La chancelière allemande Angela Merkel doit le visiter vendredi. Sur l'ordre du SS-Hauptsturmführer Dr. Krebsbach une chambre à gaz a été construite et camouflée en douche. Gusen II fut nommé Vernichtungslager für die polnische Intelligenz (« Camp de destruction de l’intelligentsia polonaise ») par les Allemands[26]. [35] An additional 6,500 worked on expanding the underground network of tunnels and halls. SS Captain Albert Sauer presided over the initial establishment of the camp on 1 August 1938 and remained camp commandant until 17 February 1939. According to Daniel Patrick Brown, Hildegard Lächert also served at Mauthausen.[56]. [22][23] This camp had many prisoners of war, mostly Soviet officers. There he was assigned as the assistant to the Nazi photographer assigned to take pictures documenting how prisoners died. The Mauthausen main camp operated from the time of the Anschluss, when Austria was united with Nazi Germany on 8 August 1938, to 5 May 1945, at the end of the European theatre of Second World War. Sa localisation | Son histoire | Ses monuments | Photos: Au Père Lachaise Le monument aux déportés de Mauthausen . Schnelleinstieg. According to him, this was approximately half of the deaths in the whole history of the camp. Les photographies du camp de Mauthausen, est le fruit d’un travail d’analyse historique et critique de nombreux clichés. Inv. Fotografías de Francisco Boix y de los archivos capturados a los SS de Mauthausen. Les détenus de Gusen III ont été principalement utilisés dans une boulangerie pour les détenus et pour le stockage de pièces d'aéronefs nécessaires aux usines d'avions Messerschmitt à Gusen et à St. Georgen (usine souterraine B8 Bergkristall)[1]. À la suite du déclenchement de l'Opération Barbarossa en 1941, les camps accueillirent un grand nombre de prisonniers de guerre soviétiques qui furent gardés dans des baraquements séparés du reste du camp. Les détenus des camps de Mauthausen, Gusen I et II avaient accès à un sous-camp séparé pour les malades appelé Krankenlager. Zunächst wurden alle drei als französische „Schutzhäftlinge“ registriert, in weiterer Folge hieß es „französische Zivilarbeiter“. Le nombre croissant de sous-camps ne permit cependant pas d'accueillir l’afflux de prisonniers, ce qui entraîna une surpopulation des baraquements de tous les sous-camps de Mauthausen-Gusen. Bien qu'initialement les camps de Gusen et de Mauthausen servissent principalement de source de main-d'œuvre pour les carrières locales, ils furent progressivement intégrés au sein de la machine de guerre allemande à partir de 1942. Le site ne devint un mémorial national qu'en 1949. Shortly thereafter, Reichsführer-SS (SS chief) Heinrich Himmler, SS General Oswald Pohl, the chief of the SS Administration and Business Offices, and SS General Theodor Eicke, the Inspector of Concentration Camps, inspected a site they thought suitable for the establishment of a concentration camp to incarcerate, as Upper Austrian Nazi Party dist…

Le Locataire 2020, Drapeau Hollande Orange, Catalogue But Anti Crise, Rome En Octobre, Location Saint Gilles Les Bains, Cachot Antique En 9 Lettres, Sondage En Direct, Restaurant Amboise Ouvert Le Dimanche, Trottinette Dott Hack, La Bourse De L'immobilier L'isle Adam, Dance Monkey Chorégraphie, Outil Animation Formation,

Posted in Uncategorized.